L'Histoire de Courtecaille

L’histoire de Courtecaille

 

               Il y a fort longtemps, dans la radieuse Ville Coyote, l’arrière arrière arrière grand père du Père Eugène que l’on désignait Edgar - surnom en référence à un conte « A l’âne peau » -  prit une grande décision. A l’époque, il était encore fort jeune et avait la tête bourré – on peut le dire – de rêves et il voulait assouvir sa passion qu’était la gestion de l’alcool. Ainsi il se lança dans un grand projet qui le conduirait à sa perte : devenir l’aubergiste le plus réputé de tout le continent.

           

            Il s’entretint avec son épouse, la corpulente Cunégonde Radegonde, de l'amplitude qu’avait ce souhait pour lui. Si bien qu’un an plus tard naquit dans la sueur de son combat avec l’administration de Ville Coyote, une petite auberge coquettement nommée « L’auberge de l’huître anorexique », avec pour slogan : « Chez Edgar, c’est bien ! »

 

            Très tôt, l’auberge devint de plus en plus célèbre car on y servait les meilleurs steaks de centaure de toute la Terre en Bas à Droite. Pendant cette période, Edgar eu d’une de ses jolies serveuses un enfant qu’il appela Eugène et il ne cessait de s’exclamer : « Eugène y grandit » dans son patois qu’il n’employait que très rarement. Tout se passait bien pour lui lorsqu’il mourut dans une altercation entre deux archimages ennemis qui s’étaient croisés par hasard et qui avaient réalisé une brillante affaire de boules de feu.

 

            Aussitôt après sa mort, l’auberge fut rachetée et agrandie par un vieux nain appelé Pitaf. Lui renomma l’auberge « À la belle étoile » puisqu’il trouvait ce nom à la fois plus fort et plus profond que le précédent.  En quelques mois, la fréquentation de la guinguette était à son apogée.  Mais le fils d’Edgar, Eugène, qui avait grandi et s’était installé à la campagne, voulait se venger, mais préféra finalement récolter du blé.

 

            Tout fonctionnait pour le mieux, quand suite à des jours de souffrances, le tenancier Pitaf décéda d’une infection au gros orteil. Pendant trois ans, l’auberge fut fermée faute de preneurs, lorsqu’un jour une riche bourgeoise l’acheta. Elle aussi changea le nom, la baptisa « Courtecaille », et la fit connaître par delà les mers et les océans comme la plus « Chic and Glam » des auberges avec ses soirées sur le thème de la Country.

 

            Vous voyez, Courtecaille dispose d’une grande histoire, alors n’oubliez pas : venez tous manger au 15, Avenue de la charcuterie masquée, à Ville Coyote !

 ........................ 

Ceci était un message du ministère du commerce et de la restauration du Conseil des Six Archimages de la Terre en Bas à Droite.

Pour votre santé, buvez cinq bières et cinq autres bières par jour !

 Nano Tech

Texte et mp3 © Bandheukeleveuchi, Graphismes Heukeleoveuchi & e.monsite.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site